Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 00:47
Une photographie vaut mille mots accompagnée de dix...!
Ce dicton que j'aime souvent utiliser pour  ma publicité colle tout à fait,
aux rencontres" PHOTO LECTURE " que le Centre Atlantique de la PHOTOGRAPHIE
organise à la librairie DIALOGUE à  BREST  .
Mat  JACOB le  photographe
et Guy BOURREAU , l'animateur
En fait non il ne colle pas car.... insuffisant  !
Qu'est-ce qu'une " PHOTO LECTURE"   ?
Expliquer une photographie semble contradictoire à mon postulat  !
Et pourtant ...en parler ,en débattre est formidablement intéressant .
La légende qui accompagne habituellement une photographie est trop restrictive !
Une photographie .. pourquoi faire , pour dire quoi... expliquer ,montrer, instruire et cela en plus de sa  formidable esthètique  !
La beautée  de la photographie de reportage peut même être contestable .. car elle dévie du sujet,  faisant presque oublier le message !
Oui, c'est beau  le Noir et Blanc !
En pub .. c'est plutôt la couleur  !

 .../...

Photo lecture n° 2
avec le photographe Mat Jacob (collectif Tendance Floue)
sur Les mondes de l’école
Mardi 22 septembre 2009 – 18 h
au Café de la Librairie Dialogues – Forum Roull

Les "photo lectures" sont un nouveau rendez-vous du CAP et vous êtes invités à y prendre part d'une manière de plus en plus active. N'hésitez pas à faire circuler l'information autour de vous également.

 
Mini-bio :

Entre 1993 et 1999, Mat Jacob a parcouru la planète avec le photographe Olivier Culmann, pour poser un regard croisé sur l’école à travers le monde. Il explore ces lieux de l’enfance où se forgent les personnalités, les soumissions futures et de possibles rébellions. Il enquêta ensuite sur le Chiapas et les communautés indiennes en lutte de 1995 à 2005. Il suit les mouvements altermondialistes en Europe, en 2001 et 2002. Depuis 2007, il est accueilli en résidence par le Centre Atlantique de la Photographie pour une route photographique dans le Finistère. Mat Jacob fait de la photographie engagée au sein du collectif Tendance Floue, pour lui la pérégrination devient le support d’un mode photographique affirmé entre documentaire et suggestion. De certains livres du collectif Tendance Floue, en passant par une enquête sur l’état des lieux de la profession, Photojournalisme à la croisée des chemins, il continue d’interroger la photographie documentaire.

l'avis du pro du GPO
Hubert TAILLARD , photographe  publicitaire  du  GPO y était ..

La projection des photographies Noir et Blanc  de Mat  JACOB ,  était  commentée par le photographe auteur .
L'artiste a un beau talent d'orateur et Guy BOURREAU ( DG de CABASSE,  Président des rencontres de Vendomes)  est un formidable animateur malicieux de ces lectures .
" MAT , combien d'éléves   sur cette photo  de classe en Chine  ? "
  "Je ne sais ...."
  Les commentaires du photographe  continuent .... quelques instants plus tard ...
  " MAT ...  59  élèves sur cette photo .. je les ai compté .. " reprend  Guy BOURREAU  !

Ainsi apprendre les coulisses de la réalisation de ces photographies  nous transporte... on aimerait devenir reporter photographe  même si l'on apprend de l'auteur que les doutes et la fatigue  accompagnent quotidiennement ,Mat et son  confrère Olivier Culmann pour ce travail au long cours !

Faire 2 jours de marche en brousse  pour shooter 2 clichés avant que les écoliers ne repartent dans les champs  .. fait comprendre la problématique et la frustration  du photographe confronté en permanence aux aléas des rencontres, aux autorisations... aux attentes,
Cette pratique photographique  peut sembler dérisoire   .
Mais , la photographie témoigne  et  immortalise  !

Après la projection .. les  questions fusent  !
Un travail de fond sur plusieurs années  .. comment est- possible  ?
Comment vivez- vous  ?

L'esthètique ..   aussi ..la pose ..la mise en scéne ..
"Mat , cette statue , c'est vous qui l'avez déplacée et  placée devant le groupe ? "
 mais il y a  aussi des shoots instantanées, fugitifs , flous ... ou naturels après que le photographe se soit fait oublié  à force d'être là !

"le froid , la neige .. un problème pour les cellules?"

Ces lectures sont formidables ! Elles seraient presque radiophoniques ..
On pourrait  alors supprimer l'image , ainsi la décrire,l'écrire   ou la  rêver !
Ce ne serait alors plus de la photographie ! 


 Hubert TAILLARD
photographe de publicité et d'industrie

admiratif de ces chers confrères  photographes baroudeurs, témoins de leur époque
qui ont tellement du mal à vivre avec la circulation instantanée des images autour du monde , de la TV   "live"
Seul le regard , les travaux de fond, cohérents et la contemplation  photographique  peuvent sauver cette profession mise à mal .

Morlaix_ Sept 2009
 










 Ainsi,

Partager cet article

Repost 0
Published by Hub
commenter cet article

commentaires